Page antérieure

 

Photos Maincent

 

Branche Maincent (département de la Manche, Normandie)

Notre famille est originaire du sud de la Manche, près d'Avranches et du Mont-Saint-Michel, plus précisément de Poilley (les Grands Champs) et de Saint-Aubin-de-Terregatte (la Touche).

Les Grands Champs, dépendant de la petite commune de Poilley, près de Ducey, appartenaient à M. Godin, notre ancêtre. Ils ont été partagés après la Révolution en trois. Godin a eu trois enfants, Jacques, géomètre expert et maire de Poilley, Godin, juge de paix à Avranches, et une fille qui épouse Colin dont nous descendons.

Godin, juge de paix à Avranches, et sa femme

La maison d'origine était celle de Prime actuelle, les deux autres ont été construites après le partage. La "petite maison" (partie droite de la maison), a appartenu jusqu’à sa mort à un Godin (1830-1869), expert géomètre, maire de Poilley jusqu’en 1869 et dont la tombe est située contre le chœur de l’église (la plaque nominative est dans la maison des Grands Champs maintenant...). La "petite maison", partie droite quand on la regarde depuis l’annexe ou depuis le puits, a été habitée de 1952 à 1979 par des fermiers locataires, les Guillotin, que j’ai bien connus quand j’étais enfant. Ils possédaient une dizaine de vaches, quelques cochons, lapins et poules et cultivaient les cinq hectares environnants.

Les maisons Prime puis Godin-Maincent vues en venant de Poilley

Après sa mort, cette partie des Grands Champs a été achetée par M. Tesnière qui avait gagné beaucoup d’argent comme carroyeur à Paris et y fit construire la grande maison (contre la "petite maison").

La nouvelle maison (à gauche) et la petite maison (à droite)

Les mêmes maisons vues de l'autre côté

Notre grand-oncle, Emile Jaunet (1839-1912), qui avait une pharmacie boulevard Magenta à Paris qu'il a vendue à son neveu Maincent, épousa la fille de M. Tesnière, Marie ou Honorine (Marie Louise Victoire). Décédée au bout de deux ans et demi de mariage (1847-1869), elle a été enterrée sous un monument en marbre blanc entouré d'une grille contre le chœur de l’église de Poilley, sur la droite. Au dos de la tombe noircie et aux inscriptions en partie effacées, on lisait encore en 2007 l'inscription suivante : "Fille unique, âgée de 22 ans et mariée depuis 31 mois à peine, l'impitoyabe mort t'a ravie à notre amour. Chère petite, la seule consolation de ton mari, de ton père et de ta mère sera de venir ici sur cette tombe déposer quelques fleurs. Elles sècheront sur leurs tiges mais nos regrets seront éternels." M. Tesnière avait promis à son gendre de lui léguer toute sa fortune s’il ne se remariait pas. Notre oncle tint sa promesse, mais M. Tesnière, âgé, se laissa circonvenir par un agent d’affaires à qui il laissa toute sa fortune. Les Tesnière ont encore des descendants à Poilley en 2007 (l'une d'elles y tient l'harmonium). Il s'est retiré dans la maison de Larcy, près de la Guittonière, aujourd'hui disparue, et de la Touche.

Emile Jaunet, pharmacien, et son épouse. C'était le frère de notre ancêtre Louise Jaunet, ép. Julien Louis Maincent.

La tombe d'Honorine, de son mari et de ses parents dans le petit cimetière de Poilley

L'église de Poilley

Lorsque M. Tesnière mit en vente la partie des Grands Champs qui lui appartenait, notre oncle le pharmacien conseilla au père de Julien (Pierre) Maincent de l’acheter, car il avait conservé bon souvenir de la maison de son oncle Godin, où il s’arrêtait quand il allait de la maison de ses parents à Larcy au collège d’Avranches et où il avait connu sa jeune épouse décédée prématurément. La maison garde encore plusieurs portraits de lui.

L'arbre des Godin avec la descendance Maincent

Les deux autres parties de la terre partagées à la Révolution furent achetées par deux frères Guérin dont l’un devait être l’arrière-grand-père de M. Datin, notre voisin fermier, qui a eu trois enfants, Philippe, qui habite maintenant la maison Prime, Valérie et Michaël (nous sommes aussi lés à Mme Datin par la branche Artur).

La grange de la ferme Guillotin fut transformée en maison d'habitation par mes parents au début des années 1980

Les Maincent venaient de la Touche (commune de Saint-Aubin-de-Terregatte, au sud de Saint-Laurent-de-Terregatte) qu'ils avaient fait construire en l'an XIII, sous la Révolution, comme le montre encore l'inscription en pierre au-dessus de la cheminée. Notre arrière-cousine, qui a eu 18 enfants, y habite encore. Les Maincent avaient quatre ou cinq petites fermes dans les environs qui leur rapportaient de petits fermages.

Enfants de Julien et Suzanne Maincent : Monique ép. Georges Malignac, Jean ép. Jacqueline Bayvet, Christiane ép. Pierre (parents d'Eric ), Michel ép. Rosanne Laquidara, Bernard ép. Marie-Antoinette Brusset

Promotion de pharmaciens : en bas à gauche, Julien Louis (1862-1945), père de Julien Maincent

Idem

Julien Louis Maincent avec ses camarades de volontariat en 1883

Julien Louis Maincent (1862-1945), père de Julien (Pierre) Maincent (celui-ci étant le grand-père d'Eric ), et sa femme, Marguerite Padié (1875-1954) (enterrés à Pontaubault)

Julien Maincent (1899-1984), grand-père maternel d'Eric (en soldat à gauche, en polytechnicien à droite)

Victor Maincent (1901-1975) à l'Ecole navale en 1920 ("amiral Toto"), frère de Julien, qui dessinait beaucoup. Avec Yvonne Seyre, il a une fille Huguette qui épouse François Jaffrée (deux enfants : Emmanuelle et Laurence).

Faire-part de mariage des arrière-grand-parents d'Eric en 1898. Emile Jaunet, sans descendance, est aussi puissance invitante.

Notre aïeule Louise Jaunet ép. Maincent (1839-1906). Elle est décédée dans la "petite maison" des Grands Champs (partie droite)

Louise Colin (dont la mère était une Godin) (1812-1892), née aux Grands Champs, ép. François Jaunet (1807-1842), arrière-grand-mère de Julien Maincent, ép. François Jaunet, qui fit construire la maison de Larcy, au sud de Saint-Aubin-de-Terregatte

En bas : Julien Adolphe Maincent (1836-1903), arrière-arrière-grand-père, et tout à droite sa femme Louise Jaunet. Au milieu, la mère de cette dernière : Louise Colin ép. Jaunet (1812-1892). Leurs enfants, de gauche à droite, au fond Julien Louis Maincent (1862-1945), pharmacien, arrière-grand-père d'Eric , Félix Maincent (1865-1928) (ép. Maria Delaunay). Les plus jeunes : Modeste, Emile (ép. Anne-Marie Tesnière), Maria, Honorine Maincent (ép. Pierre Artur, 5 enfants).